Comment est née la pièce de théâtre Promis, juré, crashé

Petite histoire de Promis, juré, crashé

stefrusseil Par Le 09/04/2021 0

Dans Mes petites histoires

Promis Juré Crashé théâtre de SteF RusseiL

Promis, juré, crashé est ma première comédie.
Ecrite au printemps 2014 elle a été jouée pour la première fois en février 2015 (un jour de saint valentin !) par la troupe des ArtScène à laquelle j'appartiens. Depuis, cette pièce a survolé la France entière et même la Belgique. Elle compte actuellement plus de 60 représentations.
Découvrez l'histoire de cette pièce...

 


" Originalité, humour, action & émotion,
voici ce qui m'anime en tant qu'auteur de pièce de théâtre !
"


 

Vite une pièce...

Mars 2014, Les ArtScène venaient de terminer leur saison théâtrale avec une pièce délirante de René Bruneau intitulé "Y'a pas de raison".
Cette pièce se déroule dans un asile. On y enferme les opposants politiques à une dictature imaginaire, tout près d'une centrale nucléaire sur le point d'exploser. Les patients (un ancien révolutionnaire, une prostituée, une veuve et un jeune homme qui se prend pour Jésus, souffrent sous les coups de 2 tortionnaires. La seule personne pouvant éviter l'explosion de la centrale est une ingénieure de haut rang mais qui malheureusement se trouve plâtrée de la tête au pied après une soi-disant tentative de suicide. 
Dis comme ça, nous sommes dans la tragédie. Mais l'auteur à le chic pour tordre le coup à la morosité ambiante et transformer ce tableau pseudo morbide en une véritable comédie où l'on rit à gorge déployée et où l'action et l'émotion nous emporte pendant 2h00, loin de nos préoccupations routinières.

Bref ! Une vraie belle pièce de théâtre comme on en voit peu.  Exit les maris, les amants, les maitresses des traditionnels vaudevilles et bonjour l'originalité.

Cela faisait plusieurs années que nous interprétions des comédies qui sortaient de l'ordinaire et nous comptions bien continuer.
Mais voilà... dans le flot continue des textes de théâtre il n'est pas toujours facile de trouver LA comédie qui convienne, tant dans l'intention du jeu, que dans la distribution ou la durée. La saison à venir s'annonçait difficile dans la sélection d'une nouvelle pièce.

 

Passage à l'acte

Après les recherches traditionnelles sur les sites du Proscenium, de la Théâtrothèque ou de la Librairie Théâtrale ; après avoir lu une cinquantaine de résumés, une dizaine de textes, il fallait se rendre à l'évidence : je n'avais pas trouvé, pour ma troupe des ArtScène (alors que j'officiais comme metteur en scène), LA comédie originale tant espérée.

Il me vint alors une idée saugrenue : prendre la plume, ou plutôt le clavier et commencer à écrire ma propre comédie.  

Encore fallait-il trouver un sujet.
C'est alors que ma chère et tendre me souffla d'écrire une pièce qui se passerait dans un avion. Sans doute sa peur aigüe des aéronefs l'a poussé à détourner sa phobie en dérision.

BINGO. Je me lance !

Contrairement à ce que j'avais imaginé le récit fut moins difficile à tricoter, avec tout de même une alternance d'euphorie et de doutes.
Finalement, au fur et à mesure de l'écriture, le thème de la pièce n'était pas tant l'avion que la possibilité que nous offre la vie d'avoir une seconde chance. Et là je me dis que je vous perds !

Pour bien comprendre où je vous emmène, un petit résumé s'impose :

Promis, juré, crashé c'est l'histoire de Bertrand commandant de bord qui effectue son dernier vol avant une retraite bien méritée. Bertrand fait équipe avec Martine, sa femme et hôtesse de l'air et Yvan son co-pilote. Bertrand est un peu tyrannique et surtout fainéant, dépressif et alcoolique, Yvan est son souffre-douleur. L'avion décolle avec à bord Monica, une prostituée qui fuit son mac, et Marie-Charlotte une riche héritière qui voyage incognito déguisée en bonne soeur.
Quelques minutes après le décollage l'avion est détournée par un preneur d'otage (un mutin plus précisément). Suite à une confrontation entre le pseudo terroriste et l'hôtesse de l'air, une grenade explose et pulvérise l'avion en plein vol. Fin de l'acte 1.

Promis jure crashe le detournement

Acte 2, changement de décor.
Exit le cockpit et les cabines passagers et bienvenue au... purgatoire. Eh oui question existeantielle : qu'il y a-t-il après la mort ? Promis, juré, crashé, ne prétend pas y répondre. Du moins pas sérieusement.
Au purgatoire donc, nos protagonistes se retrouvent devant Angèle (un ange déchu) et Lucie (un démon vaniteux). Le moment est alors venu de savoir quel sort est réservé à chacun : enfer ou paradis ?
Chacun devra expier ses péchés, non sans être passé auparavant par un vieux détectateur de mensonges très capricieux.

Bien évidemment tout ne se passera pas comme prévu et dans un généreux élan de bonté, Angèle et Lucie vont décider de ramener tout ce petit monde sur terre, ou plutôt dans les airs, quelques secondes avant que l'avion n'explose...
Mais qui a bien pu décider anges et démons de renvoyer tout ce monde-là à la vie ? Ca vous le saurez en lisant l'acte 3 de la pièce qui réserve encore bien des surprises...

Donc finalement l'avion sert de support à cette pièce et le thème traite de la seconde chance sous l'angle des 7 péchés capitaux... Bertrand la paresse, Martine l'envie , Yvan la colère, Monica la luxure, Marie-Charlotte l'avarice, Angèle la gourmandise et Lucie l'orgueil. Chacun d'entre nous, quel qu'il soit à bien droit à une seconde chance.

Bon OK, vous vous dites que tout ça ne doit pas être drôle. Souvenez-vous de ce que je vous ai dit plus haut sur la pièce de René Bruneau... Cela me fait également penser à la citation d'Antonin Artaud :

" Sans un élément de cruauté à la base de tout spectacle,

le théâtre n'est pas possible "

Le plus dur reste à faire

Après avoir écrit cette pièce, il était hors de question que je la laisse dormir dans un tiroir.

Je décidai donc de la proposer à ma troupe. Afin de ne pas influencer les acteurs je leur proposais à la lecture sous un pseudo "Philéas Eusterns" parfait anagramme de mon prénom et de mon nom. Je la glissais au travers de 2 autres pièces qui avaient finalement retenu mon attention.

La réunion de rentrée, celle où l'on choisit la pièce, était programmée et l'heure de vérité allait sonner.
Finalement, ma pièce fut choisie à l'unanimité et la surprise fut de taille. Pour moi, véritablement heureux d'avoir été choisi, et pour les acteurs qui découvraient le nom de l'auteur qu'ils avaient en face d'eux.

La semaine suivante nous nous mettions au travail avec les premières répétitions. De septembre 2104 à janvier 2015 nous répétions sans relâche. J'étais alors metteur en scène et je pense avec du recul avoir fait vivre un enfer à mes comédiens tellement je sentais une pression sur mes épaules. 

Promis juré crashé pièce de théâtre de SteF RussseiL

La libération

Promis jure crashe les acteurs

Le 14 février 2015 c'était la première de cette comédie orignale et un brin déjanté.
La pression montait au fur et à mesure que l'ouverture du rideau approchait. Mais après deux heures de vol l'avion se posait sans encombre et l'auteur et metteur en scène que j'étais était soulagé d'avoir entendu les nombreux rires et applaudissements du public tout au long du spectacle.

Ce fut une belle aventure. Je me dois de remercier celle qui m'a soufflé le thème de l'avion et qui a passé de nombreuses heures à me relire, me corriger et me suggérer des aménagements. Je remercie égalemment les acteurs qui ont magnifiquement interprété le texte, et les décorateurs qui ont su recréer l'intérieur d'un avion de ligne et construire un "étectateur"de mensonges complètement fous...

Mëme s'il est certain que tout le monde n'aime pas ce genre de comédie, depuis d'autres troupes qui ont joué Promis, juré, crashé ont montré que ce type de comédie plaît. Les retours de ces troupes et de leur spectateurs sont encourageants.
Toutes ces troupes font preuves d'audace car l'interprétation de cette pièce est exigeante et les décors (intérieur d'avion) représentent un certain défi. En cela je les remercie de faire confiance à ce texte.

Une deuxième version de Promis juré crashé

Ecrite à l'origine pour 7 personnages (qui correspondaient au nombre d'acteur de la troupe qui a créé la pièce), une nouvelle version pour 6 est apparue quelques temps après.

Je fus contacté par une metteuse en scène professionnelle de Paris et qui dirigeait des comédiens amateurs. Un des comédiens avait lu ma pièce et l'avait suggérée au groupe. Problème, il n'étaient que 6.
Anna Giallo me demandait alors si je pouvais réécrire le texte en version 6 personnages.

Je ne pouvais qu'accepter, car d'une part cela montrait l'intérêt qui avait été porté à la pièce, la troupe tenait absolument à la jouer, et d'autre part, cela allait me permettre de replonger dans le texte, d'en refaire une version qui pourrait correspondre à d'autre troupes (une pièce avec moins d'acteurs et d'une durée plus courte).

Quelques semaines après ce fut fait.

Malheureusement, cette pièce qui devait être jouée au Théo Théâtre à Paris pour une dizaine de représentations n'a jamais vu le jour. Un des acteurs a dû abandonner en cours de répétition pour des raisons personnelles. C'est dommage, car cela aurait fait une belle publicité.

Néanmoins, je ne regrette rien car cette nouvelle version est disponible et est autant jouée que la version avec 7 personnages.

Promis jure crashe stef russeil 6 personnages

Promis, juré, crashé est une pièce de théâtre de SteF RusseiL.
Comédie pour 6 ou 7 personnages
Texte proposé en téléchargement gratuit (extrait)
ici

Texte protégé par les droits d'auteur
Toute représentation doit faire l'objet d'une demande d'autorisation préalable auprès de la SACD

 

 




 

théâtre pièces de théâtre comédies comédies théâtrales SteF RusseiL Auteur

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam